Séance du 8 janvier 2021 – Repenser l’image : pour une spatialité artistique sous le Premier Empire

Images Re-vues a le plaisir de vous convier à la première séance de son séminaire 2020-2021 :

Vendredi 8 janvier 2021, 16h-18h

Événement en ligne – Inscriptions : erika.wicky@univ-lyon2.fr

Repenser l’image : pour une spatialité artistique sous le Premier Empire

Camilla Murgia (Université de Lausanne)

Le Premier Empire témoigne d’un essor important de l’image, tant imprimée que diffusée, reprise, retravaillée, reproposée ou encore reproduite. L’espace – architectural ainsi qu’intellectuel – est au cœur de cette diversité des supports et répond à la demande croissante d’images qui se manifeste à travers une multitude de projets, allant des expositions aux entreprises éditoriales. Trait d’union entre artistes, commanditaires et spectateurs, la fonctionnalité de l’image est aussi un moyen de communication entre les différents protagonistes du monde artistique de cette période.

Le but de cette présentation est d’analyser le rôle de l’image en tant que vecteur de la perception artistique mais aussi en tant qu’expérience individuelle permettant une approche du visuel qui passe par des multiples manifestations et espaces. Il sera notamment question de discuter de cette relation espace-image par rapport aux fonctions et aux pratiques que permet l’approche visuelle, mais aussi par rapport à la multitude de supports et des contextes auxquels elle fait appel.

Camilla Murgia est première assistante en histoire de l’art contemporain à l’Université de Lausanne. Elle a étudié l’histoire de l’art aux universités de Neuchâtel et d’Oxford, avec une thèse de doctorat sur Pierre-Marie Gault de Saint Germain (Pierre-Marie Gault de Saint-Germain (c.1752-1842). Artistic Models and Criticism in Early Nineteenth-Century France, VDM Verlag, 2009). L’intérêt pour la fonctionnalité de l’image lui a permis de mener des recherches sur la gravure (Léopold et Aurèle Robert: reproductibilité et diffusion de l’oeuvre peint à travers la gravure, Editions Attinger, 2011). Elle travaille sur la culture visuelle et matérielle des XVIIIe et XIXe siècles en France et Grande Bretagne, notamment sur l’imagerie satirique et sur les rapports entre théâtre et beaux-arts dans le long XIXe siècle.

 

Séance organisée dans le cadre du séminaire d’Images Re-vues 2020-2021 coordonné par Érika Wicky, Marie Sklodowska-Curie Fellow, Univ. Lumière Lyon 2 / LARHRA et Vasso Zachari, doctorante à l’EHESS / ANHIMA

 

Visuel : Hubert Robert, La Salle des Saisons au Louvre, huile sur toile, vers 1802-1803. Paris : Louvre