Séance du 9 avril 2021 : Stupeur de la préhistoire. Pour une autre lecture de la modernité

Images Re-vues a le plaisir de vous convier à la quatrième séance de son séminaire 2020-2021 :

Vendredi 9 avril 2021, 16h-18h

Événement en ligne – Inscriptions : vasso_zachari@yahoo.gr

 

Stupeur de la préhistoire. Pour une autre lecture de la modernité

Maria Stavrinaki

Dans cette tentative d’interprétation de l’expérience moderne du temps, nous réactiverons l’objet même de notre enquête : la stupeur provoquée par l’invention de la préhistoire. Parce que cette dernière a rendu poreuses les limites entre les disciplines et qu’elle a semé le trouble dans la classification des savoirs, nous nous tournerons à divers types de discours et de formes : écriture littéraire, sciences humaines et sociales, oeuvres d’art, images scientifiques et caricatures. La défamiliarisation du connu produite par l’invention de la préhistoire nécessite une défamiliarisation de l’histoire de la modernité, condition pour penser et agir dans notre présent.

Maria Stavrinaki est maîtresse de conférences HDR en histoire de l’art contemporain à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Elle a enseigné et mené ses recherches dans plusieurs universités en Europe et aux Etats-Unis. Elle travaille sur le croisement de l’art de la modernité avec les sciences humaines et la pensée politique, en s’intéressant tout particulièrement aux questions du temps et de l’histoire. Elle a récemment publié Dada Presentism. An Essay on Art and History (Stanford, 2016), Contraindre à la liberté : Carl Einstein, les avant-gardes, l’histoire (Paris/Dijon, 2018) et en mai 2019 Saisis par la préhistoire. Enquête sur l’art et le temps des modernes, à paraître en anglais chez Zone Books, 2022. Elle a été co-commissaire de l’exposition Préhistoire, une énigme moderne (Centre Pompidou, Paris, 2019) et prépare actuellement une exposition sur l’Âge atomique, qui aura lieu au Musée d’art moderne de Paris en 2023. Ses recherches s’orientent vers les récits anti-historiques de la modernité, tels qu’ils se déploient notamment dans l’art et les discours et pratiques des sciences humaines à partir de 1950.



Citer ce billet
redactioncarnet (2021, 7 avril). Séance du 9 avril 2021 : Stupeur de la préhistoire. Pour une autre lecture de la modernité. Le carnet d'Images Re-vues. Consulté le 29 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/muby