Archives mensuelles : mars 2019

Séance du 15 mars 2019 : Damien Delille, « L’œil inverti. Homoérotisme et visualité dans les revues Der Eigene et Akademos »

Images Re-vues a le plaisir de vous convier à son prochain séminaire où nous aurons le plaisir d’écouter

Damien Delille (mcd à l’Université Lyon II) 

L’œil inverti. Homoérotisme et visualité dans les revues Der Eigene et Akademos

vendredi 15 mars 2019, de 16h à 18h, salle Fabri de Peiresc (INHA, 2 rue Vivienne 75002)

Le Dictionnaire des cultures gays et lesbiennes indique l’usage historique de l’expression « homoérotisme » à partir de 1911, dans les écrits du psychanalyste hongrois Sandor Ferenczi. Néanmoins, dès 1903, le terme est utilisé dans son rapport à la littérature, comme en témoigne l’article « Die Homoerotik in der Weltlitteratur » du journaliste Johannes Gaulke, publié dans la revue allemande ouvertement homosexuelle Der Eigene. Continuer la lecture

Appel à contribution Images Re-vues n°18 : « Images scientifiques/images artistiques : croisements méthodologiques »

Images scientifiques/images artistiques : croisements méthodologiques

Numéro dirigé par Andrea Pinotti et Giuseppe Di Liberti

Date limite de remise des propositions (3000 signes maximum) : 15 septembre 2019 ; remise des articles (55000 signes maximum) : 15 décembre 2019. Envoi des propositions à Giuseppe Di Liberti (giuseppediliberti@gmail.com) et Andrea Pinotti (andrea.pinotti@unimi.it)

Langues acceptées pour les propositions : français, anglais, espagnol, allemand, italien.

Langues acceptées pour les articles : français et anglais.

Dans son texte de 1999, The Domain of Images, James Elkins indiquait dans le vaste domaine des images non-artistiques – c’est-à-dire toutes les images produites au-delà du concept moderne et occidental d’art – un groupe d’images (graphiques, diagrammes, cartes, atlas, timbres, dessins techniques, images scientifiques) dites informationnelles (informational images) dont la finalité principale est la transmission d’informations. D’après Elkins l’histoire de l’art avait souvent pris en compte ces images pour déterminer les sources iconographiques des images artistiques. L’histoire de l’art les avait bien plus rarement considérées du côté de l’analyse du style, des formes de représentation ou de l’expressivité. Continuer la lecture